ET quid du théâtre pendant l’été ?

C’est le moment où tout semble se mettre en veilleuse :

les rideaux de la salle 104 sont tirés vers le bas,

les blogs de certains théâtres (je pense fortement à celui de l’Athénée, si riche et vivant!) dorment,

les acteurs collégiens sont en vacances…

Et pourtant, ce n’est que sommeil latent,

et cela amène aussi de belles opportunités pour lire et continuer à ouvrir des espaces de création, d’imaginaire, de découvertes…..

C’est le temps par exemple de lire le 8è ouvrage sur Harry Potter, écrit sous forme théâtrale.

Ou bien d’aller découvrir le théâtre d’Olivier Py.

J’ai été tellement heureuse d’apprendre le sens du mot servante, au théâtre.

Voici ce que cet auteur en dit :

 » La servante est la lampe que les régisseurs laissent pour veiller le décor éteint. Après la sortie du public, dans le long sommeil que vivra le décor jusqu’au lendemain et la nouvelle représentation, la servante, seule, éclairera l’espace de la scène (…). La Servante tient dans sa tête de verre la seule chose qui lui est nécessaire, l’assentiment inégalable de la joie. » 

th

Enfin, c’est aussi un temps formidable pour se mettre sur les routes et se souvenir que du temps de Molière, le théâtre était aussi ambulant.

Au bord des fleuves qui filent l’aventure, se dressent de fières villes, dont celle d’Avignon. Et jusqu’au 26 juillet, c’est le Festival !

affiche-fa17

Si vous vous y rendez, vous m’en direz des nouvelles !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s